Stockage d'énergie par méthanation

 

Les énergies renouvelables ont une production variable.Comme notre consommation est également variable, l'adéquation entre production et consommation sera un problème à résoudre.

Il existe divers procédés pour palier à cette intermittence : certains d'entre eux sont exposés au chapitre "Et quand il n'y a pas de Soleil ?".

L'Association Négawatt a publié son "Manifeste Négawatt" en 2011. Dans ce scénario, il est fait appel à la méthanation comme méthode de stockage de l'électricité.

Le schéma de fonctionnement est simple : quand on produit trop d'électricité par rapport à ce que l'on consomme, on utilise cette électricité pour produire de l'hydrogène par électrolyse de l'eau. Cet hydrogène est ensuite combiné avec du carbone pour produire du méthane (CH4).

Ce méthane peut être injecté dans le réseau de gaz naturel pour assurer sa distribution chez les consommateurs directs de gaz ou dans les réservoirs des véhicules roulant au gaz naturel

Pour sortir rapidement du nucléaire, l'Allemagne a développé fortement l'éolien et le photovoltaïque. Les allamands n'ont pas suffisemment anticipé les variations de ces productions et donc ils ont construit récemment plkusieurs centrales électriques fonctionnant au charbon (ils savent le faire depuis longtemps et ils ont du charbon dans leur sous sol). Pour le climat, ce n'est pas la panacée !!. Les allamands construisent actuellement une usine de méthanation

>> Nos voisins belges d'"Energie plus" ont publié en mai 2012 un très bon article sur le sujet