Et quand il n'y a pas de soleil ? 1/2
(annexes au chapitre 7 de la revue "Le soleil, notre énergie")

accéder à la revue "Le soleil, notre énergie"

renvoi n°4 : l'étude de la Direction Interdépartementale des Routes Nord est ici

renvoi n°7 : a priori, la réaction thermonucléaire qui se produit au coeur du réacteur ne produit pas de CO2. Mais, en réalité, un réacteur est une machine très inerte dont l'arrêt puis la remise en route ne peut pas suivre la demande des consommateurs dans ses variations quotidiennes. En plus, le développement du chauffage électrique engendre des pointes de consommation hivernales très fortes.Pour satisfaire cette demande, EDF remet en service des centrales au fuel et au charbon qui sont émettrices de CO2. Donc, globalement, l'alimentation des français en électricité produit du CO2. C'est ce que montre un rapport établi en 2007 conjointement par l'ADEME et RTE : clic

renvoi n°8 : le couple de barrages à coté de Moutiers a été inauguré en 1970. Les ingénieurs EDF avaient antivcipé le problème de la rigidité de la production nucléaire en créant un stockage d'énergie électrique durant la nuit (on consomme moins que ce que l'on produit. Dans la journée suivante l'eau redescend pour produire de l'électricité
Barrage de la Coche. Altitude 1400 m

A coté de Moutiers,
Barrage d'Aigueblanche. Altitude 400 m

+ Ce couple de barrages et l'usine associée ont un rendement de stockage de 75%. C'est à dire que les 3/4 de l'électricité utilisée pour remonter de l'eau sont produites quand cette même quantité d'eau redescend.
+ L'ensemble se met en route (en pompage ou en turbinage) en moins de 5 mn à la puissance maxi

>>>> la suite

Fédération Nord Nature, 23 rue Gosselet, 59000 LILLE - Tel 03.20.88.49.33 -  mail : secretariat@nord-nature.org